jeudi 27 octobre 2011


Je comprends plein de choses dans la vie.

Je comprends pourquoi des parents perdent patience après leur enfant. Je comprends pourquoi il y a un trou dans la couche d'ozone. Je comprends qu'il y a une différence entre le plasma et le ACL. Je comprends qu'il faut diviser nos vivaces à l'automne. Je comprends que pour survivre à ma vie, je dois avoir une Pauline dans ma vie.

Je comprends le fonctionnement d'un climatiseur. Je comprends pourquoi il faut vidanger l'huile de nos bazous aux 5000 kilomètres. Je comprends pour les États-Unis sont entrés en crise économique.

Mais malgré tout mon bagage de connaissances. Malgré mes aptitudes à comprendre bien des phénomènes, il y a des trucs qui sont incapables de se frayer un chemin jusqu'à mon cerveau.

Je n'arrive pas à saisir pourquoi des enfants payent pour les chicanes de leurs parents. Pourquoi des personnes âgées se sentent-elles tellement seules qu'elles quémandent de la visite? Pourquoi malgré la grande expérience en politique de Pauline Marois, ne réussit-elle pas à devenir une grande chef au leadership incontesté?

Encore pire. Je ne comprends tellement pas pourquoi des femmes qui voudraient fonder une famille sont incapables de le faire. Pourquoi lorsqu'enfin un pépin réussit à se loger dans leur utérus, trop souvent va-t-il voir ailleurs s'il y est?

Hein? Dites-moi ce qui explique cette injustice si révoltante qui fait en sorte que des femmes qui ne veulent surtout pas servir de logement pour un futur humain tombent enceintes en regardant un homme baisser ses bobettes et que d'autres qui dépensent des dizaines de milliers de dollars dans les cliniques de fertilité, qui passent leur after sex les pattes en l'air, qui prennent religieusement leur température chaque matin avant de poser le pied sur le sol afin de bien cibler le moment de leur ovulation sont incapables de concevoir?

Pis maudit, qu'est-ce qui explique pourquoi lorsque ces dernières ont enfin un sapristi de plus sur le test First Response, leur rêve, leur espoir, leur bébé décide d'aller faire un tour dans la bécosse???

Ce soir, je ne réussirai pas à comprendre pourquoi certaines sont choyées. Que certaines sont choisies pour sentir des petits coups de pieds au-dessus du nombril!

Ce soir, je ne peux qu'être désolée pour la copine Ali qui, encore une fois, voit son petit bonheur imbiber une serviette hygiénique.

Mais ce soir, je ne peux que remercier la vie pour toutes ces nausées ressenties ces 27 mois où j'ai partagé mon body avec quelqu'un d'autre. Je ne peux qu'aimer ces journées où ma fatigue était si intense que j'avais du mal à garder mes paupières ouvertes plus que six minutes d'affilée. Je suis fière de toutes ces vergetures dessinées un peu partout entre mon menton et mon mont de Vénus.

Ce n'est tellement rien quand on compare tout ça à la joie de porter la vie.

Allez Ali, un jour, très très proche j'en suis certaine, ce sera à ton tour de pleurer en voyant une annonce de Cotonelle à la télé. Ce sera à ton tour de baver d'envie devant un verre de Valpollicella. Ce sera ton tour d'être incapable de te tourner dans ton lit la nuit.

Un jour, ma belle Ali, je ne sais pas quand, mais un jour, tu seras une mère et pis une mère formidable.

En attendant, je cherche à comprendre.

{ 3 Vous en pensez quoi? ... Lire Comment }

  1. Ton message n'était pas directement pour moi, je sais.

    Mais tout de même...

    Merci.

    RépondreEffacer
  2. Merveilleux ce billet mon amie. Doux comme ta présence quand on se sent triste. Ton amie va apprécier. xxxx

    RépondreEffacer
  3. Merci pour ce message... je l'avais lu mais en plein milieu de la tempête. Je n'avais comme pas pu saisir chaque mots, trop occupée a pleurer ma vie.
    Aujourd'hui, il prends tout son sens. Et je t'en remercie, sincèrement.

    Kim (Alizarine) xxxx

    RépondreEffacer

- Copyright © Cinq Fourchettes etc. - Date A Live - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -